IMG_20151125_185111

Les moments d’accueil ont été riches en émotions. Simplement.

Une présence positive, que nous voulions rassurante mais surtout pas envahissante. Trouver la juste distance…

Certains soirs, les personnes sont souriantes, prêtes à échanger. D’autres, elles sont exténuées. La fatigue et les tensions peuvent se lire sur les visages.

Des familles ( parents, enfants, et parfois grands-parents ) descendent du bus avec pour seul bagage, l’un ou l’autre sac. Une vie entière dans 1 sac.

Et si j’avais dû laisser ma vie au bout du monde, si je me retrouvais dans cette salle avec mes enfants… De quoi aurais-je envie ? Quelles sont leurs habitudes ? Qu’ont-ils traversé ? Qui sont-ils dans leur pays ?

Les enfants se rencontrent, jouent. Les doudous, nounours, … sont de suite adoptés.

Entre adultes, des regards s’échangent, des sourires, des mains tendues, …

Quelques mots d’anglais ( certains parlent beaucoup mieux que nous ), d’arabe pour les mouscronnois qui le connaissent. Entendre parler sa propre langue semble vraiment réconfortant et précieux dans ces moments où tout est différent, où ils n’ont plus aucun repère.

accueil

Afgans, irakiens, syriens, russes, kurdes,… des populations aussi éloignées les unes des autres que les belges le sont des italiens, des espagnols, des suédois, …

Le monde est réuni dans la salle d’accueil. L’humanité est plus puissante que tout.

Bienvenue.